’Danses martiales’ par Üzeyir Lokman ÇAYCI La parole à nos lecteurs

, par  Asie-centrale.com , popularité : 4%

On vit une époque bizarre mon frère
Ces gens-là gagnent de l’argent en occupant
Avec des danses martiales
Ne vois-tu pas les bombardements
Et les pillages ?
Tu crèves à essayer de gagner quelques sous
De nos jours
La sueur de ton front ne sert pas à grand-chose !
Des tanks venus de pays lointains
Passent dans tes rues

Et ils te demandent la raison de ta naissance !
Et tu ne peux rien dire
Bientôt ce sera le tour des cours de droit
D’être supprimés dans les écoles
Si cela continue ainsi.
On parlait des droits de l’homme par ci par là
Toi, ne crois pas à ces rumeurs !
Tu vois que rien n’est à sa place en ce moment !
On vit une époque bizarre mon frère
Les marchands d’armes
Les secteurs de la construction
Gouvernent les pays
Est-ce si difficile à comprendre ?
Ils vendront leurs produits par la guerre !
Viens écouter mes quelques conseils !
Ne te marie pas pour n’avoir point à supporter
Le chagrin du massacre de tes enfants
La bonne marche de leurs affaires a besoin
De produire des ennemis fictifs à menacer
Par cette voie, ils s’approprient les petits pays
Les uns après les autres sous prétexte de les ’sauver’.
Pendant que vous vous battrez entre vous
Ceux-là consommeront vos ressources souterraines.
Que devrais-je vous dire
Au moment où le passé s’installe
Douloureusement dans vos curs ?
Soyez compréhensifs un tout petit peu !
Augmentez la dose des guerres fratricides
Divisez encore plus vos peuples
Pour faciliter la vie à ces gens-là !
N’oubliez pas que l’intérêt tue l’amour
Ils ne demandent qu’une seule chose :
Vivre dans une société sans amour
Et sans instruction aucune
Vivre dans la clarté ou l’obscurité
Ne dépend que de vous !
Le soleil se lève et se couche à temps
On égorge les coqs chantant avant l’heure !
On vit une époque bizarre mon frère
Ces gens-là gagnent de l’argent en occupant
Avec des danses martiales
Ne vois-tu pas les bombardements
Et les pillages ?

Üzeyir Lokman ÇAYCI

Traduit par Yakup YURT

Paris-2003