Asie-centrale.com

Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Tadjikistan et Turkménistan

Accueil > Actualités > Politique > Election Présidentielle en République du Kazakhstan

Election Présidentielle en République du Kazakhstan

Le dimanche 4 décembre 2005 cinq candidats se disputeront le poste de Président de la République du Kazakhstan : N. NAZARBAYEV, candidat du Parti politique républicain ’OTAN’ ; Z. TUYAKBAI, candidat du Bloc des forces démocratiques ’Pour un Kazakhstan juste’ ; A. BAIMENOV, candidat du ’Parti démocratique du Kazakhstan ’Ak-Zhol’ ; Y. ABYLKASYMOV, candidat du ’Parti communiste populaire du Kazakhstan’ ; M. YELEUSIZOV, candidat indépendant.

AMBASSADE DE LA REPUBLIQUE DU KAZAKHSTAN EN FRANCE

Le dimanche 4 décembre 2005 cinq candidats se disputeront le poste de Président de la République du Kazakhstan : Nursultan NAZARBAYEV, candidat du Parti politique républicain ’OTAN’ ; Zharmakhan TUYAKBAI, candidat du Bloc des forces démocratiques ’Pour un Kazakhstan juste’ ; Alikhan BAIMENOV, candidat du ’Parti démocratique du Kazakhstan ’Ak-Zhol’ ; Yerasyl ABYLKASYMOV, candidat du ’Parti communiste populaire du Kazakhstan’ ; Mels YELEUSIZOV, candidat indépendant.

Le Président sera élu pour un mandat de 7 ans au suffrage universel direct. Le nombre d’électeurs au 1er juillet 2005 est de 8 598,9 millions.

Les autorités du Kazakhstan ont créé toutes les conditions et les garanties nécessaires au libre exercice du droit de vote des citoyens, au fonctionnement des commissions électorales avec une large participation des forces politiques du pays. Une attention particulière est accordée à l’égalité des chances des candidats dans leur campagne électorale.

Comme preuve de son engagement ferme de garantir un caractère ouvert et transparent au processus électoral et d’assurer l’exercice des droits et des libertés de tous ses participants, le Kazakhstan assure un large accès à la surveillance du scrutin aux observateurs étrangers.

Près de 1 000 observateurs internationaux et représentants des médias étrangers sont accueillis.

L’élection se joue sur la base alternative avec des candidats, qui représentent les forces de l’opposition, et le Président sortant Nursultan Nazarbayev. La campagne électorale, qui durera jusqu’à 2 décembre, se déroule dans un contexte de croissance économique de 9-10 % par an, de stabilité politique et d’entente interéthnique et interconfessionelle qui règnent dans le pays. Cette situation est favorisée par le rôle et l’importance croissants du Kazakhstan dans les affaires internationales et, en particulier, dans la région d’Asie Centrale, où il s’affirme de plus en plus en tant que leader incontestable en matière des réformes démocratiques et économiques.

On doit tous ces progrès considérables au Président Nursultan Nazarbayev qui préside aux destinées du pays depuis son indépendance en 1991. Sous sa direction pragmatique, le Kazakhstan s’est engagé de manière irréversible, dans la fidélité à ses propres valeurs nationales et à sa longue histoire, dans la construction d’un état démocratique et de droit. Il a oeuvré pour la libéralisation de son économie, a levé tous les obstacles à l’afflux des investissements étrangers, a assuré à tous les citoyens le bénéfice d’une éducation et d’une protection sociale de qualité.

Le Kazakhstan a également adopté une Constitution en 1995 qui enracine le pluralisme politique, garantit la décentralisation progressive du pouvoir, soutient la société civile, conforte l’indépendance de la justice et consacre la liberté des médias. C’est aussi sous l’impulsion personnelle du Président Nazarbayev, que le pays a renoncé volontairement au 4e potentiel d’arme nucléaire au monde et s’est impliqué aux côtés des pays

Conscient des responsabilités aux niveaux régional et international du Kazakhstan, le Président Nazarbayev a lancé de nombreuses initiatives aussi bien pour la mise en place de la Conférence pour l’interaction et les mesures de confiance en Asie (CICA), la création de l’Union des états d’Asie Centrale que pour le dialogue entre les religions et les cultures du monde, qui ont reçu un large soutien à

C’est aussi N. Nazarbayev qui se trouve à l’origine du nouveau projet pour les années à venir - la modernisation accélérée du pays dans les domaines politique, économique et social.

© jeudi 1er décembre 2005, par Adel