Asie-centrale.com

Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Tadjikistan et Turkménistan

Accueil > Actualités > Politique > Kazakhstan : 15 ans de souveraineté

Kazakhstan : 15 ans de souveraineté

Le 25 octobre 1990- 2005, Communiqué de presse de l’Ambassade du Kazakhstan

La République du Kazakhstan après la proclamation de sa souveraineté le 25 octobre 1990, s’est engagée sur la voie de l’indépendance et de la démocratisation. En l’espace de 15 ans des changements importants et décisifs sont intervenus au Kazakhstan.

Dans un contexte incertain et complexe il s’est engagé de manière irréversible dans la construction d’un état qui proclame son adhésion aux principes universels de la démocratie et de l’état de droit dans la fidélité à ses propres valeurs nationales et à sa longue histoire.

Le Kazakhstan est devenu un pays doté d’institutions stables et d’une économie dynamique, un membre actif de la communauté internationale, conscient de ses responsabilités aux niveaux régional et international, comme le montre ses nombreuses initiatives aussi bien pour la mise en place de la Conférence pour l’interaction et les mesures de confiance en Asie (CICA), la création de l’Union des états d’Asie Centrale que pour le dialogue entre les religions et les cultures du monde.

Dans le domaine économique et social le Kazakhstan a oeuvré pour la libéralisation de son économie, a levé tous les obstacles à l’afflux des investissements étrangers, a assuré à tous les citoyens le bénéfice d’une éducation et d’une protection sociale de qualité.

Sur le plan des réformes politiques le Kazakhstan a adopté une Constitution en 1995 qui enracine un authentique pluralisme politique, garantit la décentralisation progressive du pouvoir, soutient la société civile, conforte l’indépendance de la justice et consacre la liberté des médias.

Le Kazakhstan peut servir d’exemple du développement et de la prospérité pour les états de la région d’Asie Centrale. Sa politique extérieure, responsable et équilibrée, favorise le développement d’une coopération et d’une intégration plus poussée avec ses voisins les plus proches. La coopération avec la Russie, la Chine, les Etats-Unis et l’Union Européenne fait partie de ses priorités. Il attache beaucoup d’importance aux relations avec les principaux pays de l’Asie et du Moyen Orient.

Désireux d’apporter sa contribution au maintien de la stabilité et de la sécurité internationale et régionale, le Kazakhstan présente actuellement sa candidature à la présidence à l’OSCE en 2009.

Le Kazakhstan participe de manière active à la lutte contre le terrorisme international, le trafic des stupéfiants et la prolifération des armes nucléaires. De sa propre volonté il a fermé le polygone d’essais nucléaires de Semipalatinsk, ayant montré l’exemple de la renonciation volontaire du quatrième potentiel d’arme nucléaire au monde.

Le Kazakhstan a parcouru un chemin considérable, dont il tire une fierté légitime. Dans un temps record il a bâti une nouvelle capitale moderne Astana, introduit une monnaie nationale stable, obtenu une croissance économique de 10% par an. Il exploite tout en respectant les règles de transparence et les intérêts des partenaires, ses ressources considérables en hydrocarbures.

Cependant, ce n’est qu’une étape. A l’aune des élections présidentielles du décembre 2005, le pays réaffirme sa volonté ferme en faveur de la poursuite des réformes indispensables à son ancrage dans la modernité.

© mardi 25 octobre 2005, par Adel