Asie-centrale.com

Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Tadjikistan et Turkménistan

Accueil > Actualités > Politique > L’Ouzbékistan : les événements d’Andijan

L’Ouzbékistan : les événements d’Andijan

Le 23 juin 2005

Le Secrétaire général des Nations Unies s’est déclaré ’gravement préoccupé’ par le sort des demandeurs d’asile ouzbeks au Kirghizistan qui ont fui leur pays après l’explosion de violence à Andijan le 13 mai dernier. Il s’est notamment inquiété des informations faisant état de leur possible rapatriement forcé vers l’Ouzbékistan.

« Une telle décision contredirait les engagements que les autorités kirghizes ont pris récemment devant le Secrétaire général. Elle constituerait également une violation de la Convention des Nations Unies de 1951 sur les réfugiés dont le Kirghizistan est signataire », indique un message transmis hier par son porte-parole.

Dans un communiqué publié aujourd’hui à Genève (en anglais), Louise Arbour, Haute Commissaire au droits de l’homme, s’est associée à cet appel. Il a également été relayé par des experts des droits de l’homme de l’ONU, dans un communiqué séparé (en anglais) publié aujourd’hui.

Le Secrétaire général a reçu aujourd’hui l’assurance qu’aucune décision ne sera prise sur le retour des demandeurs d’asile avant que la situation ne soit examinée aux plus hauts niveaux du gouvernement du Kirghizistan

Le Secrétaire général appelle le gouvernement du Kirghizistan à honorer strictement ses obligations internationales dans le traitement des demandeurs d’asile et lance un appel urgent au gouvernement de l’Ouzbékistan pour qu’il s’abstienne de toute action visant à procéder à un retour forcé des demandeurs d’asile dans leur pays.

Le 15 juin dernier, une équipe du Haut Commissariat aux droits de l’homme (HCDH) s’était rendue au Kirghizistan afin d’enquêter sur les tirs qui auraient fait plusieurs centaines de morts le mois dernier à Andijan, en Ouzbékistan voisin, lorsque les autorités ont tenté de disperser des manifestations.

« L’objectif est de disposer d’une vue d’ensemble des circonstances dans lesquelles se sont déroulés les événements d’Andijan, dont le bilan se situerait entre 173 morts - selon les autorités ouzbèks - et 800 morts - selon d’autres sources », indiquait le HCDH.

Suite aux événements d’Andijan, quelque 500 Ouzbeks ont cherché refuge au Kirghizistan (voir notre dépêche du 20 mai 2005).

Dans un communiqué du 10 juin dernier, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) s’était dit choqué de découvrir que quatre hommes, qui avaient fui l’Ouzbékistan après l’explosion de violence à Andijan le 13 mai, avaient été expulsés contre leur gré et avait appelé les autorités kirghizes à respecter leurs engagements.

© vendredi 24 juin 2005, par Adel

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document