Le Comité du patrimoine mondial demande une surveillance renforcée de Samarkand

, par  Asie-centrale.com , popularité : 4%

Le Comité mondial de l’UNESCO a reconnu les progrès effectués mais a demandé une surveillance renforcée afin de s’assurer que les plans de développement en cours n’auront pas d’impact négatif sur les valeurs qui ont valu son inscription à cette cité historique.

Le Comité du patrimoine mondial a demandé la mise en place d’un « suivi renforcé » sur quatre sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Le mécanisme de surveillance était déjà en vigueur pour sept autres sites de la Liste.

Avec le nouveau mécanisme de surveillance, instauré par le Comité du patrimoine mondial en 2007, des missions régulières peuvent être envoyées sur les sites du patrimoine soumis à une menace précise. L’objectif de ce mécanisme, qui prévoit l’envoi d’experts pour suivre les développements in situ, est de tenir le Comité régulièrement informé de la situation sur le terrain et de le guider dans ses actions.

- Samarkand – carrefour de cultures (Ouzbékistan), inscrit en 2001, est menacé par de nouvelles routes et des bâtiments qui, en l’absence d’un cadre règlementaire adéquat, affectent l’intégrité de son tissu urbain traditionnel. Le Comité a reconnu les progrès effectués mais a demandé une surveillance renforcée afin de s’assurer que les plans de développement en cours n’auront pas d’impact négatif sur les valeurs qui ont valu son inscription à cette cité historique. Le suivi renforcé continue de s’appliquer sur sept sites pour lesquels elle avait été demandée dès 2007.