Le Nagorny Karabakh

, par  Elena A. , popularité : 4%

Le Nagorny Karabakh est une enclave en territoire azerbaïdjanais, peuplée en majorité d’Arméniens et contrôlée de facto par Erevan.

Ce territoire, qui a proclamé fin 1991 une indépendance qu’aucun pays ne reconnaît, est au centre du conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, majoritairement musulman et turcophone, qui souhaite en récupérer la souveraineté.

SITUATION GEOGRAPHIQUE :

Ce territoire montagneux s’étend sur 4.400 km2, soit 5% de l’Azerbaïdjan. Ses deux plus grandes villes sont Stepanakert, le chef-lieu, et Choucha, dans le sud.

POPULATION :

Environ 145.000 habitants.

HISTOIRE :

Patchwork de nationalités, la région, devenue partie intégrante de l’Empire russe en 1805, est le théâtre d’affrontements lors de la guerre civile suivant la révolution bolchevique de 1917.

Le Nagorny Karabakh fait partie de l’Arménie jusqu’en 1923, date à laquelle elle est rattachée par Staline à la République socialiste soviétique d’Azerbaïdjan, avec le statut de région autonome.

Le 10 décembre 1991, les habitants du Karabakh votent massivement pour l’indépendance.

Entre février 1988 et mai 1994, une guerre oppose Azerbaïdjanais et Arméniens du Nagorny Karabakh, soutenus par Erevan (30.000 morts et des centaines de milliers de réfugiés).

En 1993, les Arméniens récupèrent les villages contrôlés par les Azerbaïdjanais et s’emparent d’une « zone de sécurité » de 8.000 km2, située entre le Nagorny Karabakh et l’Arménie.

Un cessez-le-feu est conclu en mai 1994 après la victoire de la partie arménienne. Le statu quo prévaut, aucun accord diplomatique n’a été encore trouvé. Les négociations conduites sous les auspices du Groupe de Minsk de l’OSCE (Russie, Etats-Unis, France) butent sur la mise au point d’un règlement de paix.
En novembre 2008, Arménie et Azerbaïdjan ont signé une déclaration appelant à un « règlement pacifique » du conflit, mais les accrochages armés entre les forces arméniennes et azerbaïdjanaises se poursuivent.

POLITIQUE :

Le « président » et le « Parlement » sont élus pour cinq ans.
Bako Sahakian, ancien chef de la sécurité, a été élu « président » en juillet 2007, succédant à Arkady Ghoukassian.
Lors d’un référendum en décembre 2006, les habitants du Nagorny Karabakh ont de nouveau voté massivement en faveur de l’indépendance de l’enclave.

ECONOMIE :

L’économie dépend des relations commerciales avec l’Arménie, avec laquelle le Karabakh réalise 90% de ses importations et exportations. Le Karabakh est pauvre, avec un taux de chômage très élevé et peu d’industries développées.