Asie-centrale.com

Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Tadjikistan et Turkménistan

Accueil > Ouzbékistan > Le mausolée d’Ismael Samani

Le mausolée d’Ismael Samani

Parc Samani

Le temps semble s’être arrêté, épargnant la quasi-totalité des édifices cultuels et publics de la ville médiévale dont la construction s’étend sur les IXe-XXe siècles.

A l’ouest de la ville se dresse presque intact le mur d’enceinte dans le coin nord-ouest duquel se trouve le plus vieux des monuments de Boukhara, le mausolée d’Ismaïl Samani, seigneur Samanide qui a régné à Boukhara entre 862 et 907.
Le mausolée est situé au fond d’un parc qui présente une architecture audacieuse pour son époque.

Dans les années 30, lors d’un aménagement du parc, l’archéologue russe Shishkine a découvert un trésor de l’architecture sous 2 mètres de sédiments ! Le Mausolée d’Ismail Samani est l’un des plus anciens monuments musulmans du monde !

On ne connaît pas d’autre exemple dans l’architecture de l’époque où la brique ait été si ingénieusement exploitée. Il s’agit ici d’une œuvre tout à fait novatrice. La construction ne ressemble pas à l’architecture traditionnelle islamique d’Asie centrale.

Le bâtiment de brique cuite à plan carré est surmonté d’une coupole semi-sphérique. Les murs sont faits de briques minces de différentes dimensions posées à plat, en coin, verticalement, en bout ou en épi pour composer des ornements étonnants et alterner les proportions et volumes.

Ici des volumes simples : un cube qui surmonte une demi-sphère, une construction en briques cuites, des colonnes d’angle de trois quart, un ensemble de briques de dimensions et de volumes différents avec un « design » permettant des jeux de lumière sur la façade. Tout ceci reste très exceptionnel dans l’histoire de l’architecture, depuis dix siècles.

A présent, il est possible de circuler autour du Mausolée. On dit que si vous faites trois tours en faisant un vœu, celui-ci se réalisera !

© dimanche 2 janvier 2011, par Elena A.