Projet ’TRACECA’ du port maritime de Poti / Géorgie 1858 - 2004

, par  Asie-centrale.com , popularité : 5%

Ville portuaire dès 1858, le Port de Poti, porte maritime de la Georgie, est âgé aujourd’hui de plus de 145 ans. D’un point de vue tant historique, que géographique ou économique le Port de Poti est l’élément majeur du réseau Caucasien. Le port de Poti est devenu d’un intérêt vital non seulement pour la Géorgie, mais également pour les pays du Caucase (Arménie, Azerbaïdjan) et de l’Asie (Turkménistan, Kazakhstan, Uzbekistan).

Poti est l’un des plus importants ports dans la partie orientale de la mer Noire et le plus grand port de la Géorgie. C’est une ville d’importance stratégique, porte maritime reliant le pays avec le monde entier. Après l’indépendance de la Géorgie le trafic marchandises a augmenté. Le port de Poti est devenu d’un intérêt vital non seulement pour la Géorgie, mais également pour les pays du Caucase (Arménie, Azerbaïdjan) et de l’Asie (Turkménistan, Kazakhstan, Uzbekistan). Ces pays, via le port de Poti, reçoivent de l’Europe ferrailles, produits métalliques, conteneurs, céréales, bauxites, équipements pour la prospection du gaz et du pétrole ; et exportent produits agroalimentaires, produits pétroliers et chimiques, coton. Il y a actuellement à Poti de nombreuses lignes régulières pour le trafic de conteneurs. Il dispose également d’une zone de libre échange.

Parmi les différents projets de développement en cours ou réalisés, les plans de l’union Européenne visant à restaurer l’ancienne, et traditionnelle, Route de la soie - le projet TRACECA, conforte la nécessité de la construction d’un nouveau port à Poti avec des terminaux pour le traitement des conteneurs, des produits pétroliers et chimiques, du gaz liquide. Ce grand projet d’extension sera réalisé par les investisseurs étrangers.