Asie-centrale.com

Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Tadjikistan et Turkménistan

Accueil > Actualités > Economie > Séminaire Asie centrale /Azerbaïdjan

Séminaire Asie centrale /Azerbaïdjan

Le 9 mars 2004

Autour de Jacques Bignalet, Chef de la Mission économique à Almaty, Michel Gélénine, Chef de la Mission économique à Bakou et François Marque, Chef de la Mission économique à Tachkent.

Kazakhstan

Paysage énergétique (Sources Mission Economique d’Almaty et DGEMP)

9e plus vaste pays du monde, gigantesque territoire d’Asie Centrale, le Kazakhstan occupe le 13e rang mondial en terme de réserves prouvées de pétrole et le 15e rang en gaz.
Deuxième destination des Investissements Directs Etrangers en CEI, le pays développe fortement sa production d’hydrocarbures, grâce à la présence étrangère.
La compétitivité de ses produits souffre cependant de l’enclavement du pays (sans accès à une mer ouverte) et entouré de pays producteurs. De nombreux projets d’oléoducs et gazoducs devraient venir multiplier les voies d’évacuation. Les investissements annoncés par les entreprises engagées dans le secteur pétro-gazier au Kazakhstan se chiffrent en dizaine de milliards de $US, dont une partie importante sera dédiée au développement des infrastructures et des sites gaziers.

L’intérêt est focalisé sur la poursuite de l’exploration du secteur marin opérée par un consortium de compagnies internationales parmi lesquelles TOTAL. Après la découverte du gisement de Kasaghan le consortium a poursuivi l’appréciation de ce gisement géant (les dernières estimations font état de réserves de 1Gt d’huile sur la base d’un taux de récupération de 20%) La structure voisine Kalamkas située à 80 kms de Kashagan a été explorée avec succès ; d’autres importantes structures devaient être forées en 2004.

Azerbaïdjan

Les exportations françaises vers l’Azerbaïdjan ont été multipliées par 3 en 2002.

Paysage énergétique :
L’activité est concentrée sur deux développements majeurs :

Le groupe de champs de gaz à condensats dit « Azeri-Chiraz-Gunashli », dont la 3e tranche donne lieu à consultations, permettra de passer d’une production de 7 à 17 Mt/an en 2005 qui sera évacuée via le BTC, un oléoduc long de 1700 km reliant Bakou à Ceyhan sur la façade méditerranéenne de la Turquie. Le BTC devrait être mis en service en 2005 : AMEC SPIE construit la partie géorgienne de l’oléoduc.

Le gisement de gaz à condensats de Shah Deniz qui permettra une production de 8,4 Gm3/an de gaz et 2 Mt/an de condensats, évacués à partir de 2006 par un gazoduc, le SCP, dont le tracé, en partie parallèle au BTC, reliera Bakou à la ville turque d’Erzerum via Tbilissi en Georgie. AMEC SPIE construira la partie géorgienne du gazoduc.

De nouveaux projets ?
Plusieurs opérateurs internationaux s’intéressent à des projets Offshore. Des ressources auraient été trouvées à la limite des eaux azerbaïdjanaises.

Bakou devient le centre d’approvisionnement de la Région caspienne pour les équipements.

Nécessité d’aborder ce marché en se faisant enregistrer auprès des grandes compagnies (procédure d’accréditation). Pour la fourniture d’équipements ne pas négliger le partenariat industriel : fabrication locale, sous-traitance.

CFCE
10 avenue d’Iéna
75783 Paris Cedex 16
Contact : Michel Kefeli, tél. 01 40 73 37 30

© samedi 28 février 2004, par Adel

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.