Asie-centrale.com

Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Tadjikistan et Turkménistan

Accueil > Actualités > Politique > ELECTIONS PARLEMENTAIRES AU TADJIKISTAN

ELECTIONS PARLEMENTAIRES AU TADJIKISTAN

(Bruxelles, 4 mars 2005)

samedi 12 mars 2005, par Adel

L’Union européenne a pris acte des conclusions préliminaires de la Mission d’Observation Electorale du BIDDH de l’OSCE concernant les élections parlementaires au Tadjikistan du 27 février 2005. Certains Etats membres ont envoyé des observateurs pour participer à la Mission d’Observation Electorale du BIDDH de l’OSCE. L’Union européenne se félicite de l’atmosphère paisible dans laquelle se sont déroulées les élections.

DECLARATION DE LA PRESIDENCE AU NOM DE L’UNION EUROPEENNE

L’Union européenne partage les évaluations préliminaires de la mission BIDDH de l’OSCE, selon lesquelles les élections n’ont pas répondu à de nombreux engagements-clé pris auprès de l’OSCE et autres critères internationaux en matière d’élections démocratiques.

Un nombre de violations significatives des lois électorales a été observé, notamment dans le cadre du vote par procuration, ainsi que par l’usurpation d’identité d’autres électeurs, la non-production de pièces d’identité au moment de la signature des documents électoraux. Des obstacles ont été mis à l’action des observateurs et des manquements aux procédures ont pu être constatés lors du dépouillement des bulletins de vote.

Au cours de la période pré-électorale, l’Union européenne a également observé que la composition des commissions électorales des districts était déséquilibrée d’un point de vue politique, et qu’un certain nombre de candidats non-gouvernementaux ont été retirés des listes électorales.

Par ailleurs, l’Union européenne a noté les difficultés d’accès aux médias publics pour les partis non-gouvernementaux et des restrictions imposées à la presse indépendante, qui ont eu un effet négatif sur la capacité des partis politiques à mener leurs campagnes, ainsi que sur l’information des électeurs tadjik sur les choix qui leur étaient offerts lors des élections.

L’Union européenne appelle le gouvernement du Tadjikistan à continuer la réforme démocratique et se dit prête à aider les autorités tadjik à atteindre les critères internationaux auxquels le pays aspire. L’Union européenne réitère sa disposition à collaborer avec le Tadjikistan pour la promotion et la mise en œuvre des valeurs et principes de l’OSCE, sur une base de confiance mutuelle.